THÈME DE L'ANNEE

THÈME DE L’ANNÉE:"Vivre la Foi authentique aujourd'hui en Eglise, Famille de Dieu "prêcher la parole à temps et à contre temps 2TM4,2 "

mardi 23 mai 2017

JOIE POUR 321 CATÉCHUMÈNES 

Tous en uniforme, cheveux bien coiffés et ornés par des décors de tout genre, chapelet en mains et sourire aux lèvres. Ils ont envahi dans la matinée de ce samedi 13 Mai la cour de la paroisse Sainte Thérèse de Godomey. L'effigie du pagne qui a fait l'objet d'uniformes pour la circonstance révèle tout le sens de la cérémonie qui allait bientôt commencée. 09h et d'une voix forte la chorale saint-kizito entonna le chant d'entrée. Que tes œuvres sont belles! Et jetant un coup d'œil dehors on pouvait apercevoir la procession qui démarrait et qui laisse entrevoir en elle une beauté exceptionnelle car, elle comportait les catéchumènes baptisés, futurs communiants. Après la salutation du père célébrant, Roger MEDJI assisté par trois pères concélébrants, place fut donnée à la liturgie de la parole. Tout en insistant sur la signification et le sens des sacrements de baptême et de l'Eucharistie, le père Roger dans son homélie a expliqué de long en large et dans les moindres détails les dix(10) commandements prescrits par Moïse avant de prodiguer de sages conseils à l'assistance « Vous devriez à partir de ce jour être des exemples dans vos familles, dans vos lieux de travail, dans vos quartiers... et tout ceci en respectant les dix commandements que nous enseigne le Christ» a-t-il martelé. 

L'engagement des catéchumènes, l'imposition des mains, la profession de foi, la bénédiction de l'eau baptismale, et l'invocation des saints ont laissé place au rituel  du baptême proprement dit. Tour à tour, accompagnés par leurs parrains et marraines, 211 catéchumènes ont été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Ils peuvent par cet acte poussé intérieurement un ouf de soulagement car ils font désormais partir de la grande famille des enfants de Dieu. Cette étape laisse place respectivement à l'onction du saint chrême. Un acte qui selon saint Paul explique que les chrétiens doivent respirer la "bonne odeur du Christ". Ensuite, suivra le rite de la remise aux nouveaux baptisés et à leurs parrains et marraines la lumière allumée au cierge pascal qui indique qu'ils sont désormais appelés à éclairer par la qualité de la vie qu’ils mèneront. 
La cérémonie s'est poursuivie par la liturgie eucharistique qui a été sanctionné par la première communion au corps et au sang du christ des bénis de Dieu qui n'ont eu d'autres manières que de magnifier le seigneur à travers chants et danses au cours de l'action de grâce. Le cœur remplis d'émotions ils ont reçu la bénédiction du célébrant qu'ils sont invités à répandre autour d'eux. L'office divin pouvait donc laissé place à l'office du vin.

 Emeric C. OKOUPELI (Journaliste Stagiaire)